Soeur


Une fois de plus, voici la liste des qualités du Progress 600 :
tenue de route et sécurité, avec ses grandes roues, son centre de gravité très bas, ses freins Weyman"Assymetric",

                           
 confort et ergonomie, grâce à ses pneus dodus et à l'équilibre de l'ensemble,

 praticité et polyvalence, avec un très beau porte-bagage, un bon éclairage, une béquille, 3 vitesses au guidon, un guidon et une selle qui s'escamotent en un clin d'oeil sans outil,



et puis l'exceptionnelle qualité des matériaux et de la conception... dérailleur Huret, garde-boue inox, freins alliage...   Régalez-vous des yeux, celui-ci s'est envolé au retour des hirondelles.   Bouan viage, belleis escoureduro !




Bernard Dangre 1989


Il est grand, il est beau, il est pas si vieux qu'il en a l'air mais son look a le charme de l'ancien: 
voici une bicyclette construite en France par les Cycles Bernard Dangre, plus précisément à Valenciennes.  Son jeune âge lui permet d'avoir 6 vitesses indexées au guidon, un bon éclairage et de bons freins. Il est équipé de pneus neufs anti-crevaison et réflechissants, de catadioptres additionnels sur les roues, d'un pare-feu arrière, d'un tendeur de porte-bagage , d'une béquille et d'une sonnette impressionnante en volume au propre comme au figuré. La selle grand confort est une prestigieuse Lepper des années 70.  L'ensemble sera un élégant partenaire pour la ville et les ballades, pour un cavalier de préférence entre 1m70 et 1m88...



Pas tant vieianchoun que semblo, aqueu frances dounarai pamins d'er à-n-un viéi holandès, noun?
Un grand e lisquet chivàu plèn d'enavans mé séi 6 vitesso.






valeur : 130 euros

Lou canari


Bouan, sabès proun que léi bicieuclèto doù dimenche qu'an ni pouarto-banasto, ni lume é nimai de paro-fango, iéu, m'en garci bèn pas maù, soun pusléu de chivau de courso que d'ai de labour, que soun roumpativo, bouniqueto e qu'em'élei saran pouli pèr ramplaça léi véituro...  Pasmins, aquelo, n'es pas de"fixie" (pouarton bèn soun noum, aquéléi : soun pas fa pèr boulega), a un poulit desregour Campagnolo, filo coume un làmp mé sa coulour de souléu, e en mai d'aco es aquéu de moun ami David, alor... Mai esperas pas que prèngui l'ana de sauva de fusado ansin ! 


Bon, vous commencez à savoir que les vélos du dimanche, sans porte-bagages, ni éclairage ni garde-boue, moi, je m'en fous bien pas mal, ce sont davantage des chevaux de course que des ânes pour servir, vu qu'elles sont fragiles, délicates, et qu'avec elles on aura l'air malin pour remplacer les voitures... Pourtant, celle-là, c'est pas du "fixie" (ils portent bien leur nom, ceux-là, ils sont pas faits pour bouger), elle a un joli dérailleur Campa, elle file comme l'éclair avec sa couleur de soleil et en plus de ça c'est celle de mon ami David, alors... Mais n'attendez pas de moi que je prenne l'habitude de sauver ce genre de fusées !