ALERTE ENLEVEMENT de bicyclette !

  
Eh oui, à nouveau la contrepèterie la plus pourrie :
                     VéLO   VOLé  .
   Arraché à l'affection de Stephanie qui l'avait adopté en 2015 ... 5 ans de ballades, de boulot, de commissions ...  5 ans sans nuages, et des souvenirs plein le porte bagage . 


"L'Aventura" a été volé au Pradet ; modèle Charleston qui ne court pas les rues, et je sais comment le reconnaître, alors nous comptons sur la vigilance de toutes et tous, vous qui passez par ce blog, qui regardez les annonces, qui vous retournez dans la rue sur les jolis vélos, si vous pensez avoir retrouvé celui-ci téléphonez-moi sans attendre !   MERCI pour elle . 
 Bastien 0629775559

Malbec, lou portaïre de Louiso / Malbec, le porteur de Louise


Ma nouvelle mule, sur laquelle je file fier comme pape. 
Au départ un vélo-porteur de 1953 à cadre ouvert , une seule vitesse et rétro-pédalage, bien conservé mais bien usé aussi par son utilisatrice d'une vie : pédalier en dents de requin, chaîne distendue, et puis rouille et badigeon noir firent le reste… Coup de foudre pourtant, et déraisonnable car - on va le dire comme ça - j'ai déjà ce qu'il faut, c'est à dire Ulysse.




Mais livrer des journaux à Paris et se déplacer à travers nos escarpements cœur-de-varois sont deux choses bien différentes, alors le plateau de 48 dents fut remplacé par un 42, et la roue à tambour Torpédo céda la place à sa cousine Sturmey-Archer à 3 vitesses. 


J'ai gardé avec bonheur le "Super frein Max" à tambour à l'avant, l'incroyable bavette étoilée...


...Et j'ai adapté des mâchoires à l'arrière. Dommage pour la pureté de la ligne de garde-boue, mais le rétro-pédalage pour moi c'est comme les fixies et les VTT, ça n'existe pas.


Uno miolo, un aï, un velo-portaïre o pulèu cargaïre, un presfachié d'élèi, brave e pesant, tras que bèu maï bèn alassa de mant un cop de bagno-seco, mante uno courso achinissanto. N'i a agu, despièi 1953, de daubo qu'a passa dins lèi tian !
Daù, moun bouan Malbec, aro que sies reviscoula d'en plèn, arnesca de noù m'un gourbin gigantas e que ta sello mi retrais un brisoun moun fautuèi, pèr tu la vido tourna debuto. 
Longomaï barulèsses, fouart e negre coumo lou vin que t'a batéja !


 




Sabipa, le bel inconnu de 1963

Avec sa selle, ses poignées et ses gaines assorties, son poids plume et son originalité, quel est donc cet espiègle biclou ?

vélo pliant vintage

Garde-boue Lefol, freins CLB, carter de chaîne Rigid, éclairage Vitalux, mais pas la moindre trace du fabricant de ce splendide mini-vélo séparable en 2 parties ; la légèreté et la grande qualité des finitions me font penser à Pistil mon Manufrance ... Mais cette marque a plutôt tendance à mettre son nom partout, alors bon, pour l'heure je l'ai provisoirement baptisé Sabipa ("Sabi pas", "je sais pas" ).

bicyclette pliante ancienne

Son état de conservation était bluffant, sans doute n'a-t-il pas folâtré souvent par les routes et les champs, alors aujourd'hui chaussé de neuf  et graissé de frais il trépigne de découvrir la vie au grand air !


vélo démontable

On peut le séparer en 2, oui, mais ça ne vaut pas une charnière... Hum hum...









Valeur (et encore on le garderait bien pour un futur Musée de la Bicyclette Utile) :
50000 dollars ! Soit en valeur corrigée 190 euros.